Deuil en islam : 3 jours et la vie reprend son cours

20 Juin 2014 par admin, Aucun commentaire »

deuil-islam

Le deuil en Islam présente tout un processus à suivre et à respecter avec attention suite au décès d’un proche. La durée du deuil dans la religion musulmane est de  3 jours. Certaines mesures sont à prendre en considération et à honorer durant cette période.

Dans la suite, le blog « Assurance-frais-obseques.fr » explique la philosophie et le déroulement du deuil chez les musulmans et la durée de viduité de la veuve.

Deuil en Islam : Quels sont les principes religieux ?

Le deuil en islam est contrôlé par des principes qui proviennent directement du coran (le livre sacré des musulmans) ou enseignés par le prophète Mahomet.

La religion islamique prohibe formellement toute exagération ; ainsi, les lamentations sont interdites. La famille et les proches du défunt peuvent pleurer, mais surtout, ne pas lancer des hurlements ou s’exhiber lors de l’enterrement des musulmans.

Pendant la période de deuil fixée par l’Islam, la religion incite les proches à rendre visite à la famille endeuillée afin de les soutenir et les réconforter. D’ailleurs, il est fréquent que les amis, les voisins et l’entourage, participent aux frais des obsèques et déchargent les proches du défunt de certaines responsabilités budgétaires dans cette période critique.

Vous-même, vous pouvez aider votre famille. Optez pour une assurance obsèques fiable sur « Zen-Obseques.fr » qui décharge vos proches de l’aspect financiers de vos propres funérailles.

Deuil en Islam : la période est prolongée pour la veuve

La période de deuil en islam est plus longue pour la veuve. Selon le coran et les « hadiths » (communication orale du prophète), la femme du défunt n’a pas le droit d’épouser une autre personne pendant 3 mois et 10 jours qui suivent l’inhumation.  Cela a pour vocation de savoir si la femme est enceinte et pouvoir savoir si le défunt est le père (chose impossible à déterminer si la veuve se marie juste après le décès de son époux et sans l’analyse de l’ADN du fœtus).

D’un autre coté, le deuil en islam impose à la veuve d’éviter de se faire belle. Ainsi, elle ne porte pas de bijoux, vêtements excentrique et ne se maquille pas. Après cette période de deuil, la vie normale de la veuve reprend sont cours.

Les rites funéraires et les périodes de deuil différent d’une religion à une autre. Cependant, le point commun est celui du coût élevé lié.

Laisser un commentaire